Accidents de haute et basse vitesse

Accidents de haute et basse vitesse

Comment est fabriqué un casque de moto? Ceux d’entre nous qui sont dans ce monde depuis un certain temps maintenant, plus ou moins, savent qu’il a une couche extérieure appelée “calota” qui protège les éléments de la zone qui va vraiment arrêter l’impact.

Selon la marque, le modèle ou la qualité du casque, les matériaux de la coque varient. Par exemple, nous en avons quelques-uns avec du plastique ABS, tricomposite, carbone, kevlar….

Sous le dessus se trouve la véritable couche qui protège contre les chocs. À quelques exceptions près, il s’agira de polystyrène expansé ou de porexpan.

L’EPS fonctionne de telle sorte qu’il est détruit en absorbant l’impact et donc sans endommager notre cerveau. Mais il ne casse pas à n’importe quelle vitesse, et cela peut être nocif, car si nous allons lentement et tombons ce matériau ne se brisera pas et n’absorbera pas l’énergie de l’impact, le rendant ainsi absorbé par notre tête. On estime que plus de 14,4 km/h notre tête subit une décélération allant jusqu’ à 120 G.

Quelque chose de semblable se produit avec des impacts, qui ne sont pas aussi beaux ou aussi propres qu’ils semblent l’être dans les essais et les expériences. Comme vous n’êtes pas habitué à tomber perpendiculairement sur la route, mais vous le faites généralement à un angle oblique. De cette façon, notre cerveau reçoit tout l’impact et il est courant de voir des commotions cérébrales dans ce type d’accidents.

Leave your thought

test

Login

Lost your password?